La stagnation ? Comment s’en sortir !

Acceptez de perdre du poids par pallier ! La stagnation en est un : les aiguilles de votre balance ne bougent plus, à l’inverse de votre moral et de votre motivation qui est en chute libre. Je suis là pour vous aider !

Êtes-vous réellement bloqué ?!

Pour avancer, inutile de vous mentir !

De nombreuses personnes aujourd’hui calculent leurs calories en fonction de ce qui les arrange. Exemple type : « j’oublie » d’ajouter le carreau de chocolat à mes apports caloriques de ma journée.

Pendant longtemps, j’ai cru que mon poids stagnait ; et malgré cela, je me suis rendu compte quelques semaines plus tard que c’était faux.

Inconsciemment j’omettais de calculer toutes les calories apportées à mon organisme durant la journée et par moment j’oubliais certains aliments.

Alors, je vous conseille d’être vigilant quant à votre consommation et de ne jamais vous mentir à vous-même.

Si aujourd’hui vous ne faites pas les efforts qu’il faut, votre moral et votre motivation sera en chute libre et vous n’aurez pas de résultats.

Comment arrêter la stagnation ?

Bien gérer son apport calorique

 

Si vous vous êtes reconnus dans ce premier paragraphe, nous allons voir comment passer au-dessus de cette stagnation. Sachez tout de même que cela ne sera pas de tout repos et que ça vous demandera des efforts !

Vous continuez à stagner malgré vos efforts ?

Vous avez déjà essayé de réduire vos calories et votre apport énergétique en nutriments en fonction de votre objectif ?

Malgré tout cela, vous n’arrivez pas à perdre de poids, je vous propose alors des solutions.

Mais avant de vous expliquer celles-ci, il est primordial de bien assimiler la notion d’apport calorique.

Alors, si vous avez suivi mes conseils pour le moment, vous consommez de 1,5 à 2 grammes de protéines par Kg ainsi qu’environ 1 gramme de lipides par Kg. 

C’est donc cette répartition de ces macronutriments que vous ne devez en aucun cas modifier.

N’hésitez pas à « jouer » avec les glucides afin de les réduire petit à petit. (Environ – 150 calories dès que vous ne perdez plus entre 0,5 et 1kg par semaine). Attention, si jamais vous avez ramené vos glucides très bas au début de votre transformation, vous allez malheureusement relancer votre métabolisme.

Il faut pouvoir réduire votre quantité en glucide (sans descendre en dessous d’un certain seuil) tout en gardant une bonne santé. Personnellement, mon apport en glucides ne descend pas en dessous de 75grammes par jour ! 

Relancer son métabolisme :

Sachez que relancer son métabolisme demande une volonté accrue pour atteindre les objectifs que vous vous êtes fixés.

Le métabolisme, léger rappel ?

 

En terme barbare : Le métabolisme est l’ensemble des réactions chimiques qui se déroulent au sein d’un être vivant pour lui permettre notamment de se maintenir en vie, de se reproduire, de se développer et de répondre aux stimuli de son environnement. 

En perte de poids : Le métabolisme c’est que votre organisme va consommer au cours d’une journée en terme de calorie en fonction de sa “base”. ( C’est à dire ce que votre corps consomme au repos ). Mais aussi en fonction de votre NEATT. ( C’est à dire tous les mouvements et déplacements que vous faites dans la journée ). Ainsi que vos pratique sportive si il y a.

L’alimentation

Vous allez devoir remanger à maintenance voir en surplus calorique durant 2 à 3 semaines puis redescendre lentement vos glucides afin de revenir en déficit calorique.

Mais, sans pour autant reprendre vos mauvaises habitudes : je vous conseille de garder la même alimentation et d’augmenter simplement les quantités de glucides mangés au cours de la journée.

Le sport

Pour autant, l’alimentation n’est pas la seule solution.

En effet, si vous voulez gagner du temps et éviter de réduire à néant vos efforts, je vous conseille de faire du sport.

Pour avoir un effet « re-boostant » pour votre métabolisme, faire du HIT ( entrainement à forte intensité fractionné ) vous permettra de choquer un maximum votre métabolisme.

Astuces

Attention, faire trop de sport, tue le sport ! Inutile d’en faire trop, limiez vos efforts, écartez l’idée de faire du cardio (footing, vélo, etc…) vous puiserez dans vos muscles et non pas dans les bonnes réserves.

Mais, vous pouvez aussi vous servir de boisson tel que le thé vert ou le café qui permettent d’augmenter votre métabolisme en douceur et sur une courte période.

ATTENTION : Il ne sert à rien de consommer plus de 3 tasses de café ou de thé vert par jour !

D’après certaines études scientifiques au-delà de 3 tasses, votre corps ne sera pas capable de s’en servir à bonne escient et cela deviendra plus néfaste pour lui que bon !

D’autres solutions

Votre corps ne peut pas, « déstocker » plus de graisse qu’un certain quota par jour, à vous d’augmenter la libération des graisses ! Alors, parlons des hormones !

L’insuline :

Comme vous le savez sûrement, l’insuline est l’hormone du stockage  c’est à dire que c’est en partie à cause d’elle que vous ne perdez pas de poids car elle bloque les graisses dans leurs tissus !

La catécholamine :

A l’inverse, la Catécholamines est l’hormone du déstockage. Elle sont synthétisées par les cellules et leurs permettent de déstocker la graisse. Vous l’aurez compris, concentrez-vous sur cette hormone pour vous « débloquer » dans votre perte de poids !

Le café et le thé :

Revenons au café et au thé vert. Ils stimulent les hormones du déstockage et ainsi permettent de débloquer le gras qui stagne !

Le HIIT :

Comme dit précédemment, il permet lui aussi de déstocker les graisses. A cela, je vous joins un lien qui, via une étude américaine, démontre que les personnes pratiquant du HIIT perdent beaucoup plus de masse graisseuse que les personnes effectuant un footing.

Le plus : Le HIIT dure 15minute et le footing 1h !

Le jeûne intermittent :

Il existe aussi une autre technique de plus en plus à la mode qui est le jeûne intermittent.

En effet, les hormones du déstockage peuvent être fortement stimulées suite à quelques heures de jeûnes (environ 16h / jour). Il est donc intéressant d’en étudier les retombées !

Voici une étude qui vous montre que le jeûne intermittent reste une très bonne option lorsque votre poids est en stagnation. Il va vous permettre de stimuler vos Catécholamines 1,5x de plus que la normal !

Personnellement je reste septique quand au résultat que cela procure. Pour l’avoir personnellement tester durant 30jours, je n’ai pas eu de résultat intéressant. J’ai même sur le plan santé et notamment de l’énergie eu une baisse notable. Malgré cela, lors d’une stagnation votre corps peut suite à une modification de votre mode d’alimentation sortir de sa zone de confort. Et ainsi reprendre sa marche vers le physique de vos rêves !

Mon expérience

Pour en finir avec la stagnation de votre poids et atteindre vos objectifs !Je vous conseille de commencer par « jouer » avec l’’alimentation et de faire du sport.

N’étant pas adepte du jeûne, je ne vous le conseillerais uniquement dans un cas de figure. Suite au 2 semaines d’efforts, vous n’arrivez toujours pas à retrouver un métabolisme élevé !

Personnellement, durant les phases de stagnation j’augmente durant 4 jours mon apport calorique de 500.

Puis, je fais 2 jours de jeûnes intermittents en revenant à un total calorique de maintenance. Tout cela en continuant mes 5 entrainements (HIT et musculation) par semaine.

Enfin, je réitère cela la semaine suivante, et au bout de deux semaines.. Mon métabolisme est de retour à son plus haut niveau !

N’attendez plus pour faire comme moi !

A retenir

Boisson préconisée :

  • Thé vert / café.

Attention, 3 tasses maximum par jour.

Favoriser les entrainements intenses et complets :

  • Le hit ou la musculation sont idéals contrairement au cardio qui ne va pas vous être d’une grande utilité.

Sachez malgré tout que si vous faites du cardio dans un but de détente, relaxation ou encore pour un objectif sportif. Cela ne vous empêche pas d’en faire ; et cela dit, je vous y encourage bien au contraire !

Leave A Response

* Denotes Required Field